Traditions orales 

Le domaine des traditions et expressions orales comprend des proverbes, des contes, des légendes, des poèmes, des prières, des chansons, des représentations théâtrales et plus encore. Les traditions et expressions orales sont utilisées pour transmettre le savoir, les valeurs culturelles et sociales et la mémoire collective.

À l'instar d'autres formes de patrimoine culturel immatériel, les traditions orales sont menacées par l'urbanisation rapide, les migrations à grande échelle, l'industrialisation et les changements environnementaux.

 

La part la plus importante de la sauvegarde des traditions et expressions orales consiste à conserver leur rôle quotidien dans la société. Il est également essentiel que les possibilités de transmission du savoir d’une personne à l'autre continuent. Les anciens ont ainsi la possibilité d’agir auprès des jeunes et de leur raconter des histoires à la maison ou à l’école. Les traditions orales constituent souvent un élément important des célébrations festives et culturelles. Il faut promouvoir ces événements, tels que les festivals de lecture et de poésie, pour permettre la créativité et trouver de nouveaux moyens d'expression. Les communautés, les chercheurs et les institutions peuvent également utiliser les technologies de l'information pour aider à préserver la richesse des traditions orales.

Traditions orales et langues en Israel 

 

La population israélienne est une communauté diversifiée sur le plan linguistique et culturel, avec 35 langues et dialectes parlés dans les communautés locales. L'hébreu est la langue officielle du pays. Sa forme standard, connue sous le nom d'hébreu moderne, est le principal moyen de communication en Israël. L'arabe, est utilisé principalement par la population arabe d'Israël, qui représente environ un cinquième de la population. L'anglais, est utilisé comme seconde langue par la majorité de la population israélienne, le russe, est parlé par la population immigrée de l'ex-Union soviétique, et est également très utilisé.

L'hébreu moderne est né de la renaissance de la langue hébraïque qui a débuté à la fin du XIXe siècle. Il est basé sur différents dialectes de l'hébreu ancien et quelque peu influencé par de nombreuses langues. Le mouvement pour la renaissance de l'hébreu en tant que langue parlée était particulièrement populaire parmi les nouveaux immigrants sionistes juifs en 1880. Eliezer Ben-Yehuda et ses disciples ont créé les premières écoles, journaux et autres institutions de langue hébraïque. Après l'immigration de Ben Yehuda en Israël et sous l'impulsion de la deuxième aliyah (1905-1914), l'hébreu a prévalu comme langue officielle et était parlée uniquement par la communauté juive. Lors de la création de l'État d'Israël en 1948, le gouvernement établit l'hébreu comme langue officielle de facto. Le yiddish est encore souvent utilisé dans les communautés haredi ashkénazes et constitue parfois la première langue des membres des branches hassidiques de ces communautés.

Beaucoup d'autres langues sont utilisées par de larges secteurs de la population israélienne, y compris:

  • L'Arabe est la langue maternelle des Arabes israéliens. Aujourd'hui, ce nombre s'élève à 1,6 million et, bien que la plupart d'entre eux parlent l'hébreu, l'arabe reste leur principale langue maternelle. En outre, un nombre important de Juifs israéliens parlent l’arabe. L'arabe est la langue maternelle des générations plus âgées de Juifs ayant immigré des pays arabes. Les cours d'arabe sont très fréquents dans les écoles hébraïques de la septième à la neuvième année.

  • Le Russe Plus de 20% des Israéliens parlent couramment le russe après l’immigration juive massive en provenance de Russie. Certaines écoles israéliennes proposent des cours de russe. En 2017, il y avait jusqu'à 1,5 million d'Israéliens de langue russe.

  • Le Français est parlé par de nombreux juifs marocains, algériens et tunisiens, en tant que langue maternelle ou seconde langue. Le français est également parlé par un nombre croissant de nouveaux immigrants venus de France. L'ambassade de France soutient les études de français dans les écoles israéliennes. L'Université de Tel Aviv est membre de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

  • Roumain: on estime qu'en 2012, 82 300 Juifs roumains de première génération et 126 200 de deuxième génération vivaient en Israël.

  • Yiddish: La langue des Juifs Ashkénazes en Europe de l'Est et la deuxième langue juive la plus parlée, le yiddish est une langue germanique, mais intègre des éléments de l'hébreu.

  • L'allemand est parlé par environ 100 000 Israéliens.

  • Amharique: parlé par la plupart des 130 000 Juifs d'Ethiopie

  • Géorgien / judéo-géorgien: Bien que la plupart des immigrants juifs géorgiens parlent le russe, ils parlent entre eux en géorgien.

  • Ladino: La langue juive séfarade est la troisième langue juive la plus parlée, le ladino est une variante de l'espagnol médiéval, mélangée à l'hébreu et à un vocabulaire de diverses langues qui viennent des lieux où les juifs ont émigré après avoir été expulsés d'Espagne. Il est parlé par de nombreux juifs séfarades. Il existe aujourd'hui une autorité soutenue par l'État d'Israël pour la préservation de la culture ladino.

  • Polonais: le grand nombre d'immigrés polonais parlait le polonais. Aujourd'hui, la plupart de ceux qui sont nés et ont grandi en Pologne, parlent couramment la langue et ont tenté de la communiquer à leurs enfants.

  • Juifs Kurdes de la région du Kurdistan située au nord de la Mésopotamie, couvrant à peu près certaines parties du nord-ouest de l'Iran, le nord de l'Irak, le nord-est de la Syrie et le sud-est de la Turquie. Les Juifs du Kurdistan parlent les dialectes araméen et kurde, en particulier le dialecte kurmanji du Kurdistan irakien.

  • Hébreu yéménite Dans le dialecte yéménite, toutes les lettres hébraïques ont un son distinct. Les Juifs yéménites s'expriment en judéo-arabe régional.

  • Ukrainien: Bien que la plupart des Juifs ukrainiens parlent le russe, il en existe encore qui parlent ukrainien.

  • Espagnol: L'espagnol est parlé par les juifs d'Argentine et d'autres olims de pays hispanophones, ainsi que par certains groupes séfarades. La popularité des opéras d'Argentine et du Venezuela, diffusés en espagnol avec des sous-titres en hébreu par Viva dans les années 1990, a élargi la compréhension de la langue.

  • Italien / judéo-italien: En plus d'être parlé par des juifs italiens, l'italien est également parlé par de nombreux juifs de Libye et des immigrants d'Erythrée, d'Éthiopie et de Somalie en tant que langue principale ou seconde langue.

  • Hongrois: Le hongrois est parlé par environ 70 000 juifs hongrois en Israël.

  • Turc: le turc est parlé par 77 000 Juifs turcs et leurs familles. Beaucoup de turcophones en Israël parlent également le ladino.

  • Persan: Certains des 135 000 Juifs iraniens qui ont immigré d'Iran parlent le persan.

  • Kayla et Qwara: Ces langues sont parlées par les juifs éthiopiens en plus de l'amharique.

  • Chinois, Philippin et Thaïlandais: parlés par quelques juifs israéliens et des immigrants non juifs originaires de Chine, des Philippines et de Thaïlande. On estime qu'il y en a 180 000

  • Marathi: Le marathi est la langue des Bene Israel - Juifs indiens de la côte de Konkan en Inde. Ils ont émigré en Israël à partir de 1948. En 1977, ils étaient environ 20 000, ils habitent principalement dans les villes de Dimona et Beersheba.

  • Malayalam: Le judéo-malayalam est la langue traditionnelle des Juifs du Kerala, dans le sud de l'Inde.

  • Bukhori: Bukhori est parlé par les Juifs de Boukhara qui ont immigré de l'Asie centrale.

  • Néo-araméen juif: La langue juive néo-araméenne est la langue maternelle parlée par les Juifs kurdes qui ont immigré en Israël d’Irak, de Turquie et d’Iran dans les années 1940 et 1950.

  • Grec: le grec est parlé par l'église orthodoxe grecque et par un certain nombre de Juifs grecs.

  • Langue Adyghe: parlée par les Adyghés dans deux villages du nord d'Israël.

  • Dialecte Abzakh (Adyghe): parlé par les Circassiens du village de Rehaniya en Israël

  • La langue des signes israélienne est la langue principale des Israéliens sourds. Il provient d'éducateurs juifs sourds allemands qui se sont installés dans la première école pour sourds en Israël.

  • Langue des signes Ghardaïa

  • Langue des signes bédouine Al-Sayyid